Entrevista: entrevista de Yuk Hui con el Revue Ballast

Yuk Hui : « Produire des technologies alternatives »
De la Chine aux États-Unis, les méthodes employées et les présupposés anthropologiques sont peu ou prou les mêmes, en matière de technologie : contrôle des populations, fantasme de la totalité, dépassement des limites humaines et aspirations à l’omnipotence. Contre cette logique à l’œuvre, le philosophe chinois Yuk Hui propose de sortir de l’opposition entre rejet hâtif de la technique et progressisme béat : il faut repenser, affirme-t-il, les technologies dans leur diversité et leur localité, en prenant conscience de ce qu’il appelle des « cosmotechniques ». Alors qu’à Hong Kong — où il enseigne —, les révoltes contre la Loi de sécurité nationale chinoise connaissent une répression de plus en plus dure, nous discutons avec lui des conséquences de l’hégémonie du système cybernétique contemporain pour la culture, l’écologie et les luttes politiques.
Previo

Entrevista: Singularidad vs. Robots taoístas (traducción al ruso)

Próximo

Entrevista: sobre Tecnodiversidad: una conversación con Yuk Hui